Journal d'une Ame


Il fait beau, c’est rare en ce moment. Ça me donne la pêche !

Image de prévisualisation YouTube

Minute rébellion

Je vais vous parler d’un sujet qui pour des raisons personnelles me tient beaucoup à coeur : la depression et le suicide chez les jeunes en particulier.

Je trouve ça revoltant qu’il n’y ai aucune association, aucun moyen de prévention sur ce sujet. Je me souviens qu’au collège j’ai eu des interventions sur le sexe, l’IVG, l’alcool, la drogue etc… Et l’orientation évidemment !

N’empêche que le suicide est la deuxième cause de décès chez les 15-24 ans. Ce chiffre fait peur. Je pense qu’un « ado » ou jeune adulte en dépression n’a pas forcement les armes pour se défendre, et est souvent mal informé. Bien sûr son médecin traitant pourra lui filer des antidépresseur, mais il ne sera pas forcement suivi comme il faut.

Il y a bien quelques trucs de mis en place, comme infosuicide.org ou des choses dans le genre, mais qui connait son existence sans s’y intéresser ?

Ayant été touchée de près par le sujet, j’ai voulu faire quelque chose dans ce sens. Tout naturellement j’ai donc cherché les structures misent en place dans ma région pour, je ne sais pas trop, faire du bénévolat ou autre, faire quelque chose. Et surprise : rien.
J’aurai mieux fait de vouloir travailler à SOS Amitié, là il y a de quoi faire.

Beaucoup de jeunes font une tentative de suicide car pour eux, aucune autre solution n’apparaît sur le moment. Le problème c’est que certains d’entre eux en meurt, ou s’en tirent avec de graves séquelles. Je reste persuadée qu’avec du dialogue, et surtout de l’information, des horreurs pourraient être évitées. Evidemment je suis du même avis pour le suicide en général, mais comme je l’ai dit précédemment, chez les jeunes je trouve que le problème n’est pas le même. A l’adolescence on sait très bien que les émotions sont décuplées, c’est une période où souvent nous sommes un peu perdu, ni enfant, ni adulte. Cette période de transition est parfois difficile et mal vécue.

Bref, j’aimerais pouvoir y faire quelque chose, mais je ne sais toujours pas comment m’y prendre.


Parce que moi aussi je dream of para para paradize

<3

 

Image de prévisualisation YouTube

Pensée

Bon je vais dire quelque chose de pas du tout nouveau, je suppose que des millions de gens y ont pensé avant moi et ce sont surement fait la même réflexion mais ça me revolte ! Donc je le dis

La vie est mal foutue !

Des tas de gens sont amoureux et souffrent. Untel aime machine, qui aime truc, qui aime machin … Bref tout le monde souffre. L’amour ça devrait aller par deux ou alors rien du tout. C’est injuste de souffrir pour rien, on se retrouve avec tout le monde qui souffre, et personne de satisfait. Bref, c’est mal fait.


- Vide – Mal – Coeur -

Le Dimanche c’est dur …

Qui n’est pas déprimé le dimanche ? Ou au moins le dimanche soir. Le problème c’est que ma vie c’est un peu un long dimanche. En tout cas à chaque fois que je me retrouve seule chez moi. Je ne voudrais pas passer pour une depressive ou quelqu’un qui se plaint tout le temps. C’est pas le cas, je m’exprime ça s’arrête là. Malheureusement j’ai un regard assez lucide sur ma vie et sur ce que je ressens. Et puis on parle toujours plus des malheurs. Sinon c’est pas drôle …

Donc voilà, quand je me retrouve seule je me sens triste, et très très seule. Quand j’étais petite j’avais hâte d’être adulte, que ma vie commence. J’attends toujours que ma vie commence. Quand j’y réfléchis, je me dis que ma vie a déjà commencé, mais c’est pas du tout ce que j’attendais. J’aimerais m’endormir, et me réveiller une fois qu’elle sera intéressante. Je suis en attente. Voilà, c’est vraiment comme ça que je me sens. Sauf que ça va bientôt faire un an que je me sens comme ça. Et ça commence à faire long. ( Ça aussi ça fait un petit bout de temps que je le dis) Donc voilà, j’attends que quelque chose se passe, quelque chose de bien. Quelque chose qui remplirait ma vie, qui me ferait vibrer, me rendrait heureuse, me donnerait l’impression qu’une journée est trop courte.

Je profite des bons moments, mais ça ne change rien au fait que quand je rentre chez moi, je suis triste. Le temps est long. Je passe mes soirées à attendre le lendemain et malheureusement pour moi, je ne suis pas une grosse dormeuse, donc c’est vraiment long. J’aimerais pouvoir me coucher tous les soirs à 21h30 (ou à la fin d’un film sympa disons) et me réveiller le lendemain. Non au lieu de ça je me couche à pas d’heure, le lendemain j’arrive pas à me lever et ainsi de suite.

Si j’essaye de mettre des mots sur ce que je ressens dans ces moments là, les seules choses qui me viennent à l’esprit sont vide, seule, triste, mal, pleures. C’est pas bien glorieux ! Ça ne m’empêche pas de vivre ma vie, j’ai une vie normale comme on dit. N’empeche qu’à chaque fois, dans ma tête une petite voix me dit « Je ne peux pas continuer comme ça » et puis en fait si, le lendemain matin c’est parti, et puis ça recommence.

Je sais très bien que je peux – et que je vais – continuer comme ça, jusqu’à ce que j’arrive à « remplir » ma vie.

J’espère que ça va vite arriver.


L’Amour c’est comme une cigarette

Je suis une fille, je parle d’amour.

D’amour déçu evidemment… Je ne pense pas que beaucoup s’étalent sur leur bonheur, le malheur inspire beaucoup plus. La douleur est très productive.

En ce moment j’ai mal. Là tout de suite c’est comme si quelqu’un me serrait le coeur. Je voudrais des bras pour me serrer, des lèvres pour m’embrasser, mais attention pas n’importe lesquelles. Ce qui me manque le plus, ce sont ses bras. La chaleur, la protection, l’impression que rien ne peux arriver, des instants magiques qui malheureusement ne se produisent pas dans n’importe quels bras …

En amour il faut être constant, mais il faut aussi savoir tourner la page. C’est tout le paradoxe: se donner entièrement, de tout son coeur, mais savoir s’arrêter. Je n’en suis pas encore à ce stade, et bien malgré ma volonté. Un jour on se réveille, et on se dit  » Je ne l’aime plus  » et puis les jours passent, et on se rend compte qu’en fait … Et ben si. Et ça se reproduit. Plusieurs fois.

Comment arrêter d’espérer ? C’est ça, le tout c’est d’arreter d’espérer. De tirer un trait complet sur un éventuel futur, et de ne plus penser au passé. D’arrêter de se dire  » Et si il revenait « .

Je ne suis pas de celles qui pensent que l’amour se guérit par l’amour, et qu’il faut trouver quelqu’un d’autre. C’est peut être la solution, mais personne d’autre ne fait battre mon coeur. Personne ne m’a donné envie de le laisser entrer dans ma vie. Il faut que la dernière fois que je me suis laissé allé, j’étais beaucoup trop sur mes gardes. Et au moment où j’ai commencé à y croire c’était déjà la fin.

On dit que les peines font grandir, qu’on en sort plus fort, plus mature. Dans quelques années je n’y penserai même plus. Je me souviendrai vaguement que j’avais eu du mal à m’en remettre. Difficile à imaginer et pourtant c’est bien le cas.
Mais pour l’instant je ne peux pas … Et j’ai mal

« Tu as le choix entre deux choses dans la vie : te rappeler ou espérer. – Ou vivre. »

Charles Soucy


Parfois je pense comme ça

Image de prévisualisation YouTube

Pensée

 

Chaque peine parrait plus douloureuse que la précéddente. Est-ce

vérédique? Est-ce vraiment de pire en pire ? Ou alors est ce qu’avec le

temps, on oublis ?


Starting

Je me lance.

 

Starting dans Morceau de vie je-vx-etre-libre-et-fou-mais-je-n-y-arrive-pas-248x300

Ici sera comme un livre ouvert, sur mes pensées, mes sentiments, sur tout ce que je ressens.

Je ne prétends pas savoir écrire, peut être même que quelques fautes d’orthographes se glisseront parmi mes mots mais je serai honnête. Honnête avec vous et surtout avec moi. C’est ma petite thérapie, une exploration de moi même. Peut être que je ne dirais pas que des choses intéressantes, à l’heure actuelle je ne sais même pas de quoi je vais parler. Mais voilà, je suis juste une fille, si vous voulez partager une page de ma vie, c’est ici. 

 

 

 

 

 

 


Ennuie |
motsapropos |
408joursavecmaflammejumelle |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ts94
| prettycherry
| oiseaux2