Journal d'une Ame



- Vide – Mal – Coeur -

Le Dimanche c’est dur …

Qui n’est pas déprimé le dimanche ? Ou au moins le dimanche soir. Le problème c’est que ma vie c’est un peu un long dimanche. En tout cas à chaque fois que je me retrouve seule chez moi. Je ne voudrais pas passer pour une depressive ou quelqu’un qui se plaint tout le temps. C’est pas le cas, je m’exprime ça s’arrête là. Malheureusement j’ai un regard assez lucide sur ma vie et sur ce que je ressens. Et puis on parle toujours plus des malheurs. Sinon c’est pas drôle …

Donc voilà, quand je me retrouve seule je me sens triste, et très très seule. Quand j’étais petite j’avais hâte d’être adulte, que ma vie commence. J’attends toujours que ma vie commence. Quand j’y réfléchis, je me dis que ma vie a déjà commencé, mais c’est pas du tout ce que j’attendais. J’aimerais m’endormir, et me réveiller une fois qu’elle sera intéressante. Je suis en attente. Voilà, c’est vraiment comme ça que je me sens. Sauf que ça va bientôt faire un an que je me sens comme ça. Et ça commence à faire long. ( Ça aussi ça fait un petit bout de temps que je le dis) Donc voilà, j’attends que quelque chose se passe, quelque chose de bien. Quelque chose qui remplirait ma vie, qui me ferait vibrer, me rendrait heureuse, me donnerait l’impression qu’une journée est trop courte.

Je profite des bons moments, mais ça ne change rien au fait que quand je rentre chez moi, je suis triste. Le temps est long. Je passe mes soirées à attendre le lendemain et malheureusement pour moi, je ne suis pas une grosse dormeuse, donc c’est vraiment long. J’aimerais pouvoir me coucher tous les soirs à 21h30 (ou à la fin d’un film sympa disons) et me réveiller le lendemain. Non au lieu de ça je me couche à pas d’heure, le lendemain j’arrive pas à me lever et ainsi de suite.

Si j’essaye de mettre des mots sur ce que je ressens dans ces moments là, les seules choses qui me viennent à l’esprit sont vide, seule, triste, mal, pleures. C’est pas bien glorieux ! Ça ne m’empêche pas de vivre ma vie, j’ai une vie normale comme on dit. N’empeche qu’à chaque fois, dans ma tête une petite voix me dit « Je ne peux pas continuer comme ça » et puis en fait si, le lendemain matin c’est parti, et puis ça recommence.

Je sais très bien que je peux – et que je vais – continuer comme ça, jusqu’à ce que j’arrive à « remplir » ma vie.

J’espère que ça va vite arriver.


  1. Ennuie écrit:

    Ça fait un peu pitié mais j’ai vraiment envie de dire : « Ma pauvre. »
    Et que je pense comme toi (Sauf que moi j’arrive à me coucher après un bon film. Bon, c’est déjà ça). Mais je ne me sens peut-être pas aussi triste que toi.
    Je pense que des amis peuvent combler se vide. De vrais et de bon amis.

    J’espère avec toi ! =)

    Ennuyeusement.

    Citer | Posté 22 avril 2012, 20 h 35 min

    Répondre

  2. Ennuie écrit:

    (Ah oui et je voulais te dire que j’aime bien ton nouveau Thèmes ! Plus incitant à te lire, dynamique j’ai envie de dire !)

    Citer | Posté 22 avril 2012, 20 h 36 min

    Répondre

  3. Juste une fille écrit:

    Merci ! Je le trouve plus sympa aussi, j’avais choisis l’autre assez vite fait… Surtout pour essayer de savoir comment ça marchait !

    Citer | Posté 22 avril 2012, 20 h 54 min

    Répondre

  4. quand on est enfant on a hâte de grandir, et puis quand est enfin adulte on se dit que tout compte fait la vie d’enfants, sans responsabilité et obligations, c’était plutôt cool !

    Citer | Posté 23 avril 2012, 13 h 12 min

    Répondre

Laisser un commentaire

Ennuie |
motsapropos |
408joursavecmaflammejumelle |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ts94
| prettycherry
| oiseaux2